Lait, beurre, kiwi, graines...

Lait, beurre, kiwi, graines...

Les inconforts digestifs

Les inconforts digestifs ou dyspepsies.


Présentation des dyspepsies

et des mesures diététiques et nutritionnelles appropriées.


Conseils diététiques et nutritionnels pour les dyspepsies
Acheter ce livre
Conseils diététiques et nutritionnels pour les dyspepsies
Acheter ce livre
Les dyspepsies regroupent en France toutes les douleurs digestives hautes non lésionnelles. Les manifestations douloureuses, dont se plaignent les sujets, interviennent souvent après les repas, et apparaissent souvent de façon chronique. Les troubles sont divers et variés, et ils sont localisés au niveau de l’estomac et/ou de l’œsophage : douleurs de type crampes, brûlures, pesanteurs épigastriques, sensations de satiété précoce, ballonnement abdominal, parfois nausées, vomissements ou régurgitations, parfois ces troubles sont également associés à des épisodes de diarrhée ou de constipation.

L’estomac

L’estomac est un segment dilaté du tube digestif ayant une fonction de réservoir d’environ 1200 ml, de brassage et de vidange. L’entrée de l’estomac est le cardia et la sortie le pylore. Le travail de l’estomac débute environ un quart d’heure après la prise alimentaire. De nombreux facteurs favorisent le travail de l’estomac et d’autres le déprime. 


Les facteurs qui freinent la digestion stomacale sont : 

Conseils diététiques et nutritionnels pour les dyspepsies
Acheter ce livre
- Les particules alimentaires trop grosses lors de leur arrivée dans l’estomac (dues à une mauvaise mastication). 
- Une alimentation trop riche en sucre et/ou en matières grasses et/ou en sel. 
- La consommation de graisses cuites (fritures, viandes cuites dans la matière grasse...) 
- Des plats consommés trop chauds ou trop froids. La température idéale étant de 37°C (plats consommés tièdes). 
- Des plats trop acides (vinaigre, sauce tomate, tomate...) 
- Les repas trop copieux. 
- Le stress et les émotions. 


Les facteurs qui favorisent la digestion stomacale sont : 

- La mastication soigneuse du repas, lentement et longuement. On prend bien son temps pour manger. 
Conseils diététiques et nutritionnels pour les dyspepsies
Acheter ce livre
Conseils diététiques et nutritionnels pour les dyspepsies
Acheter ce livre
Conseils diététiques et nutritionnels pour les dyspepsies
Acheter ce livre
- Le repas ne doit jamais être consommé ni trop chaud, ni trop froid. 
- Le repas doit être consommé assis, au calme, sans stress. (Au mieux, ne pas regarder la télévision en mangeant, mais écoutez plutôt de la musique par exemple...) 
- Les repas seront légers, peu copieux, consommés à heure fixe et l’alimentation sera, si possible, fractionnée dans la journée. Le goûter sera très vivement conseillé. 
- Les repas ne seront ni trop gras, ni trop sucrés. Vous veillerez à limiter la consommation d’acide. Evitez les boissons gazeuses. On privilégiera une alimentation pauvre en sel
- On supprimera impérativement toutes les graisses cuites. 
- Limitez votre consommation de boisson alcoolisée (cependant un petit verre de vin par repas sera possible). Le café et le thé seront limités et ils ne seront jamais consommés forts. On évitera de trop boire pendant le repas. Pas de plats trop épicés. Si surpoids ou obésité, il faut perdre du poids. 
- Attention au tabac !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez commenter ? C est à vous :