Lait, beurre, kiwi, graines...

Lait, beurre, kiwi, graines...

samedi 20 avril 2019

La sardine : diététique et nutrition

La sardine : diététique nutrition


Connaître l'essentiel sur la sardine :
nutritiondiététique, cuisine...


La sardine : diététique et nutrition
Sardines fraîches

??? Le savez-vous ??? 
La sardine à l'huile 
peut être conservée ainsi pendant plusieurs décennies !


La sardine est un poisson gras, exceptionnellement riche en oméga 3, en calcium, en zinc et en vitamine D. Les sardines représentent, en effet, à elles-seules, de véritables concentrés de bienfaits nutritionnels.



Présentation :

La sardine (Sardina pilchardus) est une espèce de poissons de la famille des Clupeidae (qui comprend également le hareng, l'alose, notamment). Selon la région, elle prend les noms de célan, célerin, pilchard, royan, sarda, sardinyola. C'est la seule espèce de son genre.


Ce n'est pas une espèce considérée comme menacée, mais à la suite d'une surpêche (surexploitation de la ressource) elle a fortement régressé dans une grande partie de son aire de répartition où elle a été très abondante jusqu'au début du xxe siècle.

Mesurant au plus une vingtaine de centimètres de long, la sardine possède un ventre argenté et un dos bleuté. Elle évolue au large, au sein de bancs parfois très compacts, entre 10 et 50 m sous la surface. La sardine se nourrit de plancton, d'œufs et de larves de crustacés.

Nutrition :

La sardine est exceptionnellement riche en oméga 3, en calciumen zinc et en vitamine D. Elle est également riche en protéines, en vitamine B12, en vitamine B6, en vitamine B3 et en phosphore.

Elle se consomme en conserve : à l'huile, à la tomate, au vin blanc et ce mode de conservation n'altère en rien leur intérêt nutritionnel.

On la consomme également grillée au barbecue, ou bien sous forme de filet à la poêle.

On appelle « pilchards » les sardines en conserve préparées à la sauce tomate (par opposition aux sardines qui sont les classiques sardines à l’huile décrites ci-dessus). Les pilchards sont traditionnellement emballés dans des boites à conserve de forme ovale typique.

La sardine vous est conseillée en cas de :

- Ostéoporose. En effet, sa grande richesse en calcium en fait un aliment de choix dans la prévention de cette pathologie osseuse, cependant il faut consommer ses arêtes ! Ses apports très élevés en vitamine D jouent également, à ce titre, un rôle très important !
- Anémie. Et ce, grâce à ses apports en fer élevés mais également en vitamine B12.
- Hypercholestérolémie et toutes les pathologies cardiovasculaires qui en découlent : infarctus du myocarde, angine de poitrine, athérosclérose...
- Grossesse et allaitement. La sardine est en effet un aliment complet pour les femmes enceintes et les femmes allaitantes.
- Hypothyroïdie, grâce à sa richesse en fer et en oméga 3.
- Diabète pancréatique, grâce à sa richesse en oméga 3.

La sardine vous est déconseillée en cas de :

- Reflux gastro-œsophagiens. En effet, comme tout poisson gras, elle ralentie la vidange gastrique, favorisant alors les reflux gastriques.
- Gastrite. Comme tous les poissons gras, elle est susceptible d'aggraver les sensations de brûlure de la paroi gastrique lors de cette pathologie.
- Goutte. La sardine est un aliment purinophore et purinogène.
- Coliques néphrétiques d'origine urique, pour les mêmes raisons que la goutte
- Hémochromatose, à cause de sa richesse en fer.


La sardine, bien qu'étant un poisson de mer, n'est pas riche en sodium. La sardine fraîche peut donc être consommée sans crainte lors d'un régime alimentaire pauvre en sel (ou sodium).

Enfin, la sardine, comme tous poissons, peut être malheureusement contaminée au mercure, voire au cadmium.


SARDINES EN CUISINE

Les avis sont partagés quant à la nécessité de la vider et de l'écailler avant de la griller, quoique pour les plus grosses le vidage s'avère nécessaire pour éviter que les tripes du poisson ne parfument trop la chair. On peut également les cuire en friture (dans l'huile d'olive, idéalement). Les arêtes de la sardine sont très petites et souples, et peuvent être mangées sans problème.

Selon la tradition les sardines à l'huile sont parées à la main, frites, séchées, rangées une à une dans la boîte métallique puis recouvertes d'huile d'olive vierge extra. Des sardines de qualité se bonifient avec le temps et atteindront leur pleine saveur confites au bout de dix longues années d'affinage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez commenter ? C est à vous :